Confitures

Le goût de nos paysages

Aussi bien que puisse l’être la vigne, les vergers sont indissociables de l’iconographie traditionnelle de nos villages en Alsace. Ils agrémentent aux rythmes des saisons des paysages saisissants de beauté par leur diversité et permettent aux hommes qui aiment cette terre de ne faire qu’un avec leur environnement.

Les vergers alsaciens sont les vecteurs d’un savoir-faire paysan pratiqué et transmis depuis plusieurs siècles. Pommiers, poiriers, pruniers-quetsche, mirabelliers, cerisiers autant d’arbres fruitiers qui ploient patiemment sous les récompenses d’une nature généreuse.

Instituée depuis des siècles en célébrations villageoises, la cueillaison offre au bouilleur de cru des eaux-de-vie cristallines aux arômes intenses et puissants, et aux confituriers elle livre ses joyaux sucrés qui sublimés, produiront le “carburant” nécessaire de quelques machines à remonter le temps.

La confiture ou l’art de sublimer la nature

La rigueur de nos hivers, la géologie de notre sol et son ensoleillement exceptionnel font de notre région une terre de prédilection pour l’arboriculture fruitière et par conséquent un terrain de jeux pour nos confituriers.

C’est à l’intuition et au bon sens populaire que nous devons la conservation des fruits par cuisson et adjonction de sucre alors que d’autres esprits éclairés voyaient dans cette technique la possible magnificence d’une nature élevée au rang d’Art sucré.

Le raffinement des couleurs, la subtilité des saveurs assemblées et la singularité des textures, tout ici dépend du choix des fruits, de toute première qualité, cela s’entend. Puis, sous les yeux experts et souverains de nos alchimistes du goût, la macération des fruits dans le sucre peut commencer, c’est ainsi que l’on extrait l’eau de végétation qu’ils contiennent, vient après la cuisson en chaudrons ouverts, en cuivre s’il vous plaît, pour se débarrasser une fois encore et par évaporation de ce qu’il leur reste en eau. Les fruits cuiront alors un minimum de temps pour préserver tous leurs arômes et devenir notre confiture, un authentique produit de terroir.

Toutes nos confitures portent la mention “Confiture Extra” ce qui suppose que la quantité de pulpe présente dans un pot de confiture ne doit pas être inférieure à 45g pour 100g (Décret n° 85-872 du 14 août 1985). Nos confitures et pour votre plus grand plaisir ont une quantité de 62 g de pulpe…

Pourquoi offrir nos confitures ?

En partant du principe que nos confitures sont un don de nos vergers et par conséquent de notre terre, c’est une partie de notre terroir et de notre culture que vous accordez à celles et ceux que vous aimez. Plaisir simple et essentiel, elles sont une offrande faite au plaisir…